© Federico Ciminari / Théâtre Espace Libre / décembre 2009

L’AFFICHE

En Palestine, lorsque quelqu’un meurt d’une cause reliée directement à l’occupation, des factions s’approprient sa mort, font une affiche avec la photo du martyr et en tapissent les murs du pays. Les murs en sont complètement recouverts…

 

L’affiche est une pièce sur l’occupation de la Palestine. Sur ses impacts tant chez les Palestiniens que chez les Israéliens. On y décrit la violence insupportable d’un impossible quotidien. La parole est donnée à ceux qu’on entend rarement, les anonymes qui en subissent les impacts, des deux côtés du mur. Le texte s’intéresse particulièrement aux processus de martyrisation, la récupération des drames privés, intimes, à des fins de lutte, ainsi qu’à l’impact de cette récupération sur le rêve et l’espoir. La martyrisation est une arme de guerre extrêmement présente dans les deux camps. 

 

Le spectacle a été joué au théâtre Espace Libre à Montréal, du 1er au 19 décembre 2009, puis en reprise du 8 au 26 novembre 2011. Il a également été présenté en mai 2012 dans le cadre du festival Carrefour International de Québec, puis en octobre de la même année lors du festival Les Francophonies en Limousin, en France. Il a continué avec une série de représentations à Québec, au Périscope, du 19 février au 2 mars 2013. A l’automne 2013, il était l’ouverture du Festival de Théâtre de l’Assomption. Finalement, le spectacle a été présenté au Québec et au Nouveau-Brunswick dans le cadre d’une tournée à l’automne 2014.

 

Le texte de L’affiche est finaliste du Grand prix de littérature dramatique d’Aneth en France, décerné à un écrivain de théâtre d’expression française pour une pièce éditée en 2009. La production de HÔTEL-MOTEL est lauréate de quatre Cochons d’Or, dont Meilleur texte et Production de l’année, en plus d’être lauréat du Spectacle de l’année 2009-2010 de L’association québécoise des Critiques de Théâtre.

TEXTE ET MISE EN SCÈNE PHILIPPE DUCROS

 

AVEC MARIE-JOSÉE BASTIEN ou ISABELLE VINCENT, FRANÇOIS BERNIERSYLVIE DE MORAIS ou KLERVI THIENPONT, DENIS GRAVEREAUX, JUSTIN LARAMÉE, MICHEL MONGEAU, MARIE-LAURENCE MOREAUÉTIENNE PILON, DOMINIQUE QUESNEL et RICHARD THÉRIAULT

 

CHARLOTTE MÉNARD Assistance à la mise en scène, MAGALIE AMYOT Scénographie, NADIA BELLEFEUILLE Costumes, LUDOVIC BONNIER Musique, THOMAS GODEFROID Éclairages PHILIPPE LAROCQUE Vidéo ROMAIN FABRE Adaptation de la scénographie et des costumes, MAUDE LABONTÉ Direction de production, direction de tournée et régie, MARIE-AUBE ST-AMANT DUPLESSIS Éclairagiste de tournée, SAMUEL PATENAUDE Direction technique

 

Ce qu’en dit la presse

 » Le texte de Ducros met dans la bouche de ses personnages une langue hyperbolique, assez lyrique, portée par quelques images frappantes (…) Une distribution convaincue, incarnant plusieurs rôles, investit ces figures d’une grande charge d’intensité (…) La mise en scène de Philippe Ducros possède un certain pouvoir d’évocation. Les tableaux reconstituant les passages au poste de contrôle surtout, suggèrent, à une échelle modeste, toute l’horreur de cette tragédie humaine.  »

– Le Devoir, Marie Labrecque, 10 décembre 2009 –

 » L’Affiche met habilement au jour les mécanismes de deux systèmes d’endoctrinement religieux, ainsi que la haine et l’immense détresse qui habitent les deux camps (…) Philippe Ducros remporte son pari de faire vivre ce lointain conflit et de le sortir de l’abstraction. Il se révèle par ailleurs particulièrement dans les tableaux collectifs, des scènes d’émeutes ou de cauchemars qu’on n’oubliera pas de sitôt. Du théâtre qui marque.  »

– La Presse, Alexandre Vigneault, 03 décembre 2009 –

« Ismaïl : Des martyrs encore? Je ne veux pas. Je veux peindre des paysages, des paysages à perte de vue… Ou toi. »

DATES

Ce spectacle a été créé au Théâtre Espace Libre du 08 au 11 novembre 2011.

PUBLICATIONS

Le texte est publié chez Lansman

CARNETS DE CRÉATION

CARNETS DE VOYAGE